Les années 30

Crise économique, féminité retrouvée et familiarisation avec le pantalon

Non seulement, le monde entre dans une crise économique suite au krach boursier de Wall Street de 1929 mais en parallèle, un tournant fasciste s'opère en Europe (Hitler nommé chancelier en 1933, Mussolini devenu Maréchal d'Empire en 1938). Les répercussions se font sentir dans tous les arts y compris la mode. L'heure n'est donc plus aux excentricités des années 20 dites années folles mais à un retour à l'ordre moral.

Comme dans les années 20, la taille fine est à la mode et la gaine connaît un grand succès dans les années 30. Cependant, la garçonne n'est plus le modèle, les robes rallongent et les cheveux sont laissés plus longs. La silhouette est moins androgyne que dans les années 20 car les vêtements viennent au contraire souligner les courbes féminines.

Au sein de la bonne société sont organisés des cocktails entre la fin d'après-midi et le dîner. C'est une occasion supplémentaire d'arborer une nouvelle mise. Les couturiers créent des robes spécialement dédiés à cette occasion. Cependant, suite à la crise, certaines robes du soir sont confectionnées dans de nouveaux matériaux plus abordables (soie artificielle, rayonne ou coton). Les textiles synthétiques ne sont pas toujours au goût des clients.

La silhouette retrouve les codes de la féminité et pourtant, c'est aussi la décennie au cours de laquelle le vestiaire féminin s'ouvre plus largement au vestiaire masculin notamment à travers le sport et la mode estival. Les femmes commencent à porter le pantalon (Amelia Earhart, Marlene Dietrich, Katharine Hepburn).