Les années 90

Super modèles, mouvement grunge, hip-hop et nouveaux créateurs

Les années 90 est l'ère des super-Modèles : Naomi Campbell, Linda Evangelista, Christy Turlington, Cindy Crowford, Claudia Schiffer, mais aussi Kate Moss surnommée "La brindille". Les modèles deviennent des célébrités.

En 1990, Madonna porte un corset-body Jean Paul Gaultier dans sa tournée Blond Ambition Tour. Elle vient ici affirmer sa prise de pouvoir et sa liberté. Jean Paul Gaultier fait de la robe-corset et de la marinière une signature. Thierry Mugler continue d'érotiser les femmes.

De nouveaux créateurs reprennent les rênes des grandes Maisons pour renouveler leur image tout en conservant les codes. Les créateurs anglais se succèdent chez Givenchy : John Galliano en 1995/1996 (avant sa consécration chez Dior), Alexander Mc Queen de 1996 à 2001. Karl Lagerfeld est, quant à la lui, à la tête des collections des Maisons Chloé et Chanel.

Avec Martin Margiela, créateur avant-gardiste, on découvre un travail de déconstruction du vêtement. A partir de vêtements récupérés de différentes époques, Margiela crée une nouvelle pièce.

C'est aussi la décennie du grunge à l'image de Kurt Cobain du groupe Nirvana. Le grunge vient rejeter la société de consommation. L'uniforme type est le t.shirt à l'effigie d'un groupe de musique porté sous une chemise à carreaux, dite chemise de bucheron, d'un jean rapiécé et de Dr Martens ou de converses. Dans le même temps, s'établit le mouvement hip-hop, emprunt de la culture du sport : maillots, survêtements, pantalons baggies et casquette.