Les années 50

New Look, Baby doll et Popularisation du jean

Le New Look vient de nouveau contraindre la silhouette des femmes. Sous les vêtements Dior, est portée la guêpière, pièce de lingerie qui combine soutien gorge, bustier et gaine. De plus, un porte jarretelle est intégré à cette guêpière pour maintenir les bas qui habillent les jambes. La silhouette des années 50 est donc formée par une poitrine haute, une taille fine et des hanches épanouies. En outre, on assiste à la naissance des talons aiguilles (Roger Vivier pour Dior en 1954) qui viennent modifier l'allure des femmes.

Cristobal Balenciaga connaît lui aussi un grand succès et fait naître le style Baby doll. Il dessine des robes très amples et évasées, en dentelle. Ses robes volumineuses laissent deviner une silhouette fine et élancée. On reste donc dans cette notion de corps contraint.

Chanel lance en 1954 son tailleur fait de tweeds, jupe à plis portefeuille pour une liberté du mouvement des jambes et veste droite. Le tailleur Chanel reste encore aujourd'hui une des références du luxe. Cependant le succès ne viendra que dans les années 60.

Enfin, au milieu des années 50 apparaît un tournant important qui vient marquer toute l'histoire de la mode : le jean, pour son confort, devient populaire auprès des jeunes qui le portent avec un t.shirt. Le fait est d'autant plus marquant que pour la première fois, les jeunes adoptent une autre mode que celle de leurs parents. C'est le cinéma qui vient lancer cette mode. Les jeunes sont inspirés par des modèles tels que James Dean "La fureur de vivre" en 1955 et Marlon Brando "Un tramway nommé désir" en 1954 et "L'équipée sauvage" en 1955. Hollywood influence la mode vestimentaire.